image en tete

image en tete

Court verbiage











Il y a des êtres qui murmurent leurs pensées si doucement bas,
dans le silence de leur plume…
Que mes oreilles en pleurent.
_____

Où étions-je ?  
Que faisiez- tu ?
Se doutaient-il ?
Où était nous ?   
Quand partirez-vous ?
Comment ?...
CHUT ! … Tais-Nous ! me dit « On »
D’accord ! Silence-je 
_____

Je me colle à ta bouche
Me suspends à tes lèvres
Me noies dans tes yeux
M'accroche à tes doigts
Me pends à ton cou
Petites morts dOuces d'Amour....
_____

Divin devin devine sans dévier
Et au lieu de me mot dire
Deviens mon avenir !
_____

Elle n'a pas la langue dans sa poche
Elle lèche les blessures et autres douceurs de vie
Pour se souvenir en corps
De ce que sa mémoire défie.
_____

Arpenter les terres fertiles sans se fouler l'âme
Elle se désaltère de la pluie sur son grain
La nourriture de mots inconsistants l'étiole
Chercher l'arbre à muse.
_____

Elle laisse le vent lécher son visage
glisser sa langue bavarde dans ses oreilles
Seuls mots légers ce jour qu' elle veuille croire.
_____

Ce n'est pas de simples pensées
Ce n'est même pas des images
C'est un flot continu et si vivant
Elle lit un roman, les mains vides, les yeux fermés

_____

La douceur ? plaid pour moi !
C'est un bon défenseur
quand je me jette un froid.

_____

Elle était sur la plage aux vagues vertes
S'enivrer d'embruns, dans son pull trop large
Un homme marchait à quelques mètres de là
Et pourtant elle sentait la chaleur de sa main dans la sienne.
_____

Assise sur la grève, laisse s'envoler l'air grave
La grive la gobera sans ravage
La vague lèche le rivage et l'air doux son visage
Pour dissiper les pensées sauvages
Le regard s'épaule sur le phare
Fièrement dressé comme une verge
Et là-bas au large...
_____

J'observe, scrute, mire, contemple, admire,
Je regarde tout, pieds joints ou pas
Le beau, le surprenant, le joli, le laid,
l'absurde, le difficile, l'évident
Même parfois l'horrible à cloche oeil
Nourriture
_____
  
A Force d'observer j'en ai oublié d'entendre
Obstinée à n'écouter que le tintamarre en dedans
J'ai vu les mots comme des images
Qu' il me donnerait si j'étais sage
et ouï ceux qu'il ne disait pas



_____

Epée de Damoclès
Sur mon souffle contenu
J'ai le la faiblesse d'imaginer
Etre la dame aux clés
_____

La plume d'or et son ventre d'encre
Fébriles devant la vierge page
Hésite à déposer les mots
Pensés par mon ego altéré
_____

Elle danse les yeux clos
Un pas chassé entre chat et chien
L'air de rien dans l'arrondi de ses bras
Les pieds nus s'arquent en ballerines.
_____

  
A Force d'observer j'en ai oublié d'entendre
Obstinée à n'écouter que le tintamarre en dedans
J'ai vu les mots comme des images
Qu' il me donnerait si j'étais sage
et ouï ceux qu'il ne disait pas

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire